Analyse statistique des événements de défaillance attribuables à une cause commune à l’aide des données de l’ICDE

Résumé du document technique présenté à la :
Conférence sur la gestion et l’évaluation probabiliste de la sûreté (PSAM)
Honolulu, Hawaii
Du 22 au 27 juin 2014

Rédigé par :

Mahesh Pandey et Shuo Yu (Université de Waterloo), et Smain Yalaoui et Yolande Akl (Commission canadienne de sûreté nucléaire)

Résumé

Les événements de défaillance attribuables à une cause commune constituent un sous-ensemble d’événements dépendants où au moins deux composants font défaut dans un court intervalle de temps en raison d’une même cause (commune). Les événements attribuables à une cause commune sont très pertinents aux évaluations probabilistes de la sûreté (EPS) en raison de leurs incidences négatives possibles sur la sûreté et de la disponibilité des systèmes de sûreté essentiels dans la centrale nucléaire. Il est donc important d’établir une estimation exacte des taux de défaillances attribuables à une cause commune pour procéder à une EPS réaliste d’une centrale nucléaire.

En raison du manque de données, les taux/probabilités de défaillances attribuables à une cause commune ont été évalués selon le jugement d’experts pendant les premières années des EPS. Au cours des années, alors que le volume de données recueillies par les services publics et les organismes de réglementation dans le monde augmentait, des méthodes d’analyse statistique plus officielles pour l’analyse des données et les estimations des taux de défaillances attribuables à une cause commune ont vu le jour. Par conséquent, aux fins des EPS, il faudrait utiliser les estimations des taux de défaillances attribuables à une cause commune qui sont conformes à l’expérience de l’exploitation plutôt que les estimations génériques ou selon le jugement d’experts. Le projet international d’échange de données de défaillance de cause commune (projet ICDE) représente un effort concerté assumé par divers pays afin de colliger les données sur les événements de défaillance attribuables à une cause commune de manière cohérente. Ces données sont compilées par un tiers (l’Agence pour l’énergie nucléaire de l’Organisation de coopération et de développement économiques) dans une base de données dont une copie est conservée par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN).

Le présent article propose un examen de l’état actuel des techniques de modélisation des défaillances attribuables à une cause commune et des pratiques exemplaires utilisées à l’échelle internationale.

L’article explique aussi les principes de base de la théorie probabiliste sous‑jacente. La méthode empirique de Bayes (EB) et la mise en correspondance des données sont utilisées dans l’analyse statistique. L’article présente une étude de cas détaillée fondée sur des données de défaillances attribuables à une cause commune relativement aux vannes commandées par moteur.

Pour obtenir un exemplaire du document complet relatif à ce résumé, veuillez communiquer avec nous par courriel à cnsc.info.ccsn@cnsc-ccsn.gc.ca ou par téléphone en composant le 613-995-5894 ou le 1-800-668-5284 (au Canada seulement). Veuillez fournir le titre et la date du résumé.

Dernière mise à jour :