Activités de l'OCDE/AEN concernant l'évaluation des dangers sismiques et l'ingénierie parasismique

Résumé du document technique présenté à la :
20e Conférence internationale sur la mécanique des structures dans la technologie des réacteurs (SMiRT 20)
Espoo, Finlande
Du 9 au 14 août 2009

Rédigé par :
(a) Andrew J. Murphy, (b) Andrei Blahoianu et (c) Alejandro Huerta
a. Nuclear Regulatory Commission, Washington, D.C., États-Unis
b. Commission canadienne de sûreté nucléaire, Ottawa (Ontario), Canada
c. Organisation de coopération et de développement économiques de l'Agence pour l'énergie nucléaire, Paris, France

Résumé

L'Agence pour l'énergie nucléaire de l'OCDE (OCDE/AEN) a créé un groupe mandaté d'étudier les questions de sûreté sismiques préoccupantes à l'échelle internationale et de renseigner les pays membres et les aider à évaluer leurs installations nucléaires. Ce groupe vient en aide au groupe de travail sur l'intégrité et le vieillissement des composants et des structures créé par le Comité sur la sûreté des installations nucléaires (CSIN) qui s'occupe de recherche et de développement en matière de sûreté. Le groupe des questions sismiques formule des recommandations avec comme objectif l'échange d'informations, la disparition des divergences et l'établissement d'un consensus international sur les questions techniques. Le groupe tient des réunions plénières et des ateliers techniques annuels et publie des rapports de pointe et des textes d'opinion spécialisés. Les activités récentes du groupe et celles prévues incluaient entre autres :

  • la mise à jour d'un plan stratégique de ses activités pour les cinq prochaines années
  • l'organisation d'une réunion de spécialistes sur l'évaluation des dangers sismiques en avril 2008 à Lyon (France), avec publication prévue des comptes rendus
  • la publication de rapports résumant les principaux résultats et conclusions d'une série d'ateliers de l'OCDE/AEN et présentant les informations sur les phénomènes sismiques qui sont les plus importantes concernant les pratiques nucléaires actuelles
  • une discussion des répercussions, sur les installations nucléaires à l'échelle mondiale, du tremblement de terre du 16 juillet 2007 à Niigata ken Chuestuoki et de ses effets sur la centrale nucléaire Kashiwazaki-Kariwa
  • l'appui à SMART 2008 à Saclay (France), un système de référence en matière de conception parasismique et d'analyse d'évaluations pour les bâtiments en béton armé à étages multiples soumis à des effets de torsion et à des effets non linéaires
  • l'appui au programme extrabudgétaire de l'AIEA concernant la sûreté parasismique des centrales nucléaires actuelles

En avril 2008, le groupe a tenu un atelier sur l'évaluation des dangers sismiques. L'objectif était d'examiner les résultats d'une récente analyse probabiliste des dangers sismiques (APDS) et des questions connexes soulevées lors d'une réunion de spécialistes des évaluations probabilistes de la sûreté sismique des installations nucléaires qui s'est tenue à Jeju (Corée) du 6 au 8 novembre 2006. (L'atelier de Jeju était parrainé par l'OCDE.) L'atelier de Lyon a examiné les questions suivantes : a) la gestion des incertitudes épistémiques et aléatoires; b) les questions soulevées par les résultats des APDS pour les régions de sismicité faible à moyenne et les difficultés d'effectuer une APDS dans ces régions; c) la comparaison des résultats des APDS avec les observations disponibles, particulièrement pour les périodes de récurrence pour lesquelles il existe des archives. Plus de 60 participants venant de 15 pays étaient présents à l'atelier et 26 communications ont été présentées, dont 5 étaient sollicitées, et il y a eu 6 discussions en groupe.

Chaque année, environ 25 experts et spécialistes de renom venant de 15 pays et représentant des autorités en matière de sûreté, des organismes de recherche, des compagnies d'électricité et des organisations internationales (p. ex. l'Agence internationale de l'énergie atomique et l'Union européenne) participent aux activités du groupe des questions sismiques.

Au cours de la présente séance plénière annuelle, le groupe a défini son programme de travail et l'a présenté au CSNI pour le faire approuver. Si les conditions l'exigent, le CSNI fournit une direction pyramidale.

Le groupe des questions sismiques est reconnu comme étant un forum d'échange d'informations techniques. Il n'a pas de budget en tant que tel et ses activités ne sont menées que sous la forme de contributions en espèces par ses délégués. Comme première tâche, le groupe a élaboré des recommandations stratégiques pour décrire ses activités et a déterminé qu'il devait examiner les sujets ou questions ci-dessous :

  • l'analyse et la conception parasismiques des conduites
  • la caractérisation technique des données sismiques
  • les effets du vieillissement, particulièrement ses répercussions sur la conception parasismique
  • la validation des méthodes d'analyse
  • la réévaluation des installations actuelles et l'évaluation des marges de conception

Le groupe a ciblé ces questions pour des interventions particulières : promouvoir une plus grande synergie entre les ingénieurs et les sismologues concernant les approches probabilistes basées sur la performance et sur la fiabilité qui ont été adoptées pour les stratégies ci-dessus, élaborer une proposition d'amélioration de la compréhension des interactions sols-structures et améliorer la gestion des connaissances.

Ce document exposera plus en détail des activités et des produits récents du groupe des questions sismiques.

Pour obtenir une copie du document relatif au résumé, communiquez avec la CCSN. Veuillez fournir le titre et la date du résumé.

Dernière mise à jour :